Photo : MAJ

Soutien à la cause de M. Robin Edgar, nous sommes tous concernés

Photo : Mouvement action justice

Des membres de Mouvement action justice hautement sensibles à la cause de M. Robin Edgar se sont déplacés le 19 mai 2019 devant l’Église Unitarienne de Montréal pour lui apporter leurs soutiens. Nous vous rappelons que M. Robin Edgar était humilié et expulsé par un ancien pasteur de cette église pour avoir proposé de célébrer une journée à promouvoir le respect de l’environnement et depuis 1999 d’autres pasteurs se sont succédé sans malheureusement corriger cette bavure qui dure à nos jours. Nous vous rappelons également que M. Robin Edgar après avoir était injustement expulsé, il s’est converti en manifestant, c’était son seul recours ultime pour exercer son droit de révolte contre une telle injustice.

Pointé à son rendez-vous de tous les dimanches depuis 20 ans en face à l’église Unitarienne de Montréal, M Robin Edgar reflète l’image d’un homme en quête de sa dignité. Nous vous rappelons que pendant toute cette durée, il est resté hautement pacifique au point que l’autorité policière n’avait de choix que de témoigner cette réalité.

Mais, malgré ce comportement dicté à suivre, l’une des membres de cette fameuse église, Mme Sue Montgomery, mairesse de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, était allée jusqu’à porter de fausses accusations de harcèlements contre lui pour avorter et d’une manière définitive toutes ses contestations publiques. Il avait tout à fait raison de dire devant le conseil de la ville de Montréal qu’il fallait s’interroger de l’intégrité morale de nos élus.

Le 13 juin 2019, la justice va rendre son verdict dans ce dossier de harcèlements criminel à l’égard de M. Robin Edgar. D’ici là, nous vous inviterons de lire un article publié sur notre site web : « une femme au pouvoir accuse injustement un citoyen » afin de mieux connaitre le combat de M. Robin Edgar.

Mais, le plus étonnant dans la durée de cette histoire est d’apprendre l’absence de toute main réconciliatrice pour une telle crise pour résoudre une telle difficulté humaine, et peut-être de se rendre compte de l’ampleur de l’absurdité de l’Église face à un drame pareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *