le modèle de Cochem est-il nécessaire au Québec?

Children's drawingLe conflit entre personnes divorcées subit une escalade au moment où la justice est saisie par un des époux. En plus, la dispute dure souvent longtemps. C’est pourquoi le juge Jürgen du tribunal de Cochem accorde l’urgence aux conflits dans lesquels des enfants sont concernés. Une audience est convoquée dans un délai de deux à trois semaines. Partout ailleurs, il faut attendre au minimum une demi-année.

(Frankfurter Allgemeine Zeitung du 23 décembre 2004, N° 300 / Page 101)

3 réflexions au sujet de « le modèle de Cochem est-il nécessaire au Québec? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *